Skip to main content
PAIEMENT SÉCURISÉ
Livraison Gratuits
Retours Gratuits

OURAGAN DORIAN

« C'était autrefois un magnifique pavillon de pêche, et il n'en reste presque rien... Il a été totalement détruit ».

- Oliver White, ambassadeur Costa & partenaire du pavillon Abaco


Featured #OneCoast Stories Day 11 Featured #OneCoast Stories Day 11

OURAGAN IRMA

Je suis le capitaine Greg Eklund. Je possède et gère le Cloud Nine Charters à la marina de Bud 'n Mary à Islamorada, en Floride. J'ai également eu l’honneur d'être élu président de l'Islamorada Charter Boat Association (ICBA) au cours des quatre dernières années. Je suis chargé entre autres d'aider mes collègues pêcheurs sinistrés comme cela a été le cas lorsque l'ouragan Irma a frappé en septembre 2017.

Des vents de 240 km/h et des inondations causées par des ondes de tempête d’1,80 m ont tourmenté de nombreuses communautés dans les Keys de Floride. La communauté des pêcheurs a subi un impact physique, financier et psychologique d’une extrême gravité. Plusieurs de nos membres ont perdu d’un seul coup une part considérable de leurs moyens de subsistance. Certains d’entre eux ont pu s’en relever. Pour beaucoup d'autres, cela semblait insurmontable. C'est là que la communauté est intervenue. Nous nous sommes mobilisés au sein de l'ICBA et avons élaboré un plan visant à collecter des fonds destinés aux personnes sinistrées pour leur permettre de retourner travailler sur l'eau et de prendre soin d'elles-mêmes et de leurs familles. Au départ, comme après la plupart des catastrophes, il y a eu une vague de dons de la part des volontaires. Puis au bout d'un mois environ, les dons se sont réduits au minimum. Au cours des premières semaines, nous avons recueilli des fonds grâce à des dons en ligne et d’autres effectués directement par les pêcheurs concernés et quelques entreprises sponsors. C'était un début, mais ce n'était pas suffisant. C'est alors que l'IGFA et Costa sont intervenus avec leur fonds WARF. Ils souhaitaient nous aider et ont agi rapidement en versant les fonds dont nous avions besoin pour aider les personnes touchées.

Nous leur avons adressé une invitation permanente à déposer une demande d’aide financière. Nous avons mis en place un processus de candidature complet et évalué rapidement les dossiers. Certaines des demandes que nous avons reçues étaient vraiment déchirantes. Des pêcheurs et leurs familles luttent désespérément pour s’en sortir sans une véritable issue. Par exemple : un pêcheur professionnel qui travaille en tant qu’affréteur pour nourrir sa jeune famille tout en devant lutter contre le cancer... Puis Irma est arrivée et a balayé sa source de revenus des prochaines années. Ou encore le pêcheur qui vient de passer du statut de compagnon à celui d'exploitant de son propre bateau. Un saut dans l’inconnu qui vous oblige à mettre tout en œuvre et espérer un brin de succès. Puis l'ouragan Irma inonde toute sa maison en privant sa famille de tout.

Voici quelques-uns des exemples illustrant l'importance du fonds WARF de Costa et de l'IGFA. Personne ne peut prédire les catastrophes mais il est certain qu'il y en aura d'autres. Il sera toujours nécessaire de planifier et de disposer des ressources nécessaires pour aider le moment venu. L'organisation, la préparation et la prise en charge de la communauté dont vous faites partie sont tout autant de conditions primordiales. L'initiative #OneCoast de Costa et le fonds WARF remplissent toutes ces conditions, c'est pourquoi votre soutien est si important. Donner aux personnes touchées, que ce soit en termes de temps, d’argent ou de ressources, est l'une des actions les plus gratifiantes que vous puissiez faire. J’ai pu voir de mes propres yeux se réaliser des miracles grâce à cette initiative et j’ai été témoin de la puissance du fonds WARF de Costa dans ma communauté. En mon nom et au nom des pêcheurs de ma communauté qui ont reçu votre aide, je tiens à dire merci et à vous encourager à faire la différence en apportant votre soutien.

- Greg Eklund, président de l’association des bateaux affrétés d’Islamorada
Islamorada, FL


Featured #OneCoast Stories Day 10 Featured #OneCoast Stories Day 10

OURAGAN MICHAEL

En tant que propriétaire d'une maison et d'un magasin dans la péninsule de Floride, voir l'ouragan Michael s'abattre sur nous a été extrêmement ahurissant. Tout bien considéré, nous comptions parmi les chanceux de la ville de Panama dont la maison était peu endommagée : quelques trous dans notre toit et un peu d'eau de pluie infiltrée sous la porte d'entrée. Nous avons perdu la plupart des arbres de notre jardin dont un grand nombre frôle le côté de notre maison. En y repensant bien, c'est un miracle que l’un de ces chênes géants n'ait pas écrasé notre maison.

Nous ne déplorons dans notre entreprise que la destruction d’une vitrine et un petit trou au grenier. Nous avons perdu l’enseigne vintage de notre magasin Rexall Drug, une icône de la communauté. Nous avons également perdu la plus grande partie de notre façade en briques, ce qui donnait l'impression que tout le bâtiment s'était effondré. C’est sur la Weather Channel que nous avons vu la première image du bâtiment alors que la chaîne filmait devant en parlant de tous les commerces détruits.


Notre activité a rebondi assez rapidement, car nous avons été massivement soutenus par ceux qui n'ont pas été touchés par la tempête. Les clients prenaient des rendez-vous pour acheter des kayaks et apportaient de l'argent et du matériel, dont des centaines de litres d'essence. Ils apportaient également des repas chauds et des biscuits faits maison. Un client a même apporté assez de viande à griller pour nourrir tous ceux qui en avaient besoin. Sa femme et lui ont servi gratuitement un repas chaud aux riverains.

Duane Porte, notre représentant Costa, figure parmi l’un de mes premiers souvenirs après la tempête. Il s'occupait de nous, il avait une remorque chargée d'eau et de provisions. Ce fut une véritable bénédiction que de le voir ce jour-là, d'avoir un représentant si inquiet pour nous au point de s’arrêter en ville. Des semaines plus tard, il s'est à nouveau présenté avec des employés de Costa, des vêtements et des tronçonneuses pour apporter son aide à nos employés et aux clients qui en avaient besoin. Nous avons passé ensemble un après-midi à couper des arbres pour un de nos bons clients qui avait besoin d'un peu d'aide.

En tant que revendeur, je suis fier de savoir qu'une entreprise comme Costa n’a pas pour seul objectif que de fabriquer de bons produits, mais aussi de servir les personnes et les communautés.

(Sans mentir, une chose amusante qui est venue de l'ouragan Michael, c’est le besoin de lunettes de soleil. À cause du grand nombre d'arbres détruits, les zones, autrefois très boisées, n'étaient plus ombragées. Les rues sont donc devenues plus lumineuses, ce qui a rendu les lunettes de soleil indispensables !)

- Brad Stephens, propriétaire de Sunjammers
Panama City, FL

OURAGAN IRMA

« Je me suis sentie obligée de m'impliquer. »

- Hilary Hutcheson, guide de pêche à la mouche Costa


Featured #OneCoast Stories Day 8 Featured #OneCoast Stories Day 8

OURAGAN MICHAEL

J'habite dans la péninsule de Floride et je travaille en tant que représentant commercial Costa Sunglasses depuis 2014. En tant que commercial Costa, je connais très bien le programme #OneCoast. J'ai également pu constater par le passé le bien fait aux communautés côtières. Mais lorsque l'ouragan Michael a frappé la Floride en octobre 2018, j’ai été touché d’un point de vue professionnel en voyant certaines de nos communautés de pêcheurs et de revendeurs dévastés par la tempête et aussi d’un point de vue personnel, en tant que pêcheur local et membre de la communauté.

Dans les 24 heures qui ont suivi le passage de l’ouragan, j'ai réuni une équipe avec du matériel et nous avons passé 7 jours à nous rendre dans les zones les plus touchées pour apporter de l’aide. J'ai contacté une brasserie locale qui m’a proposé de mettre de l'eau en conserve pour la livrer. Ils ont pu mettre en conserve plus de 200 caisses d'eau à distribuer. Mon équipe et moi avons distribué plus de 1 000 sacs de glace, des vêtements, des bâches et d'autres fournitures indispensables.

J'ai pris contact avec mes revendeurs qui ont été touchés par la tempête pour leur offrir toute l'aide que nous pouvions leur apporter. Les habitants de cette région sont tenaces, ils n'aiment pas demander de l'aide. Cependant nous avons été persévérants et nous sommes présentés à leurs portes. Nous avons coupé des arbres qui bloquaient leurs parkings, nous en avons même coupé chez certains de leurs employés. Cela leur a remonté le moral et a apporté un semblant de normalité au paysage chaotique et aux sirènes interminables qui passaient.

Cela signifie beaucoup de représenter une marque qui s'engage avec des programmes comme #OneCoast. La péninsule de la Floride est une destination très prisée pour la pêche qui est d’ailleurs le gagne-pain de nombreux habitants. Costa a toujours défendu les lieux que nous aimons tous explorer, et #OneCoast en est un exemple de plus.

- Duane Porte, commercial Costa
Santa Rosa Beach, FL


Featured #OneCoast Stories Day 7 Featured #OneCoast Stories Day 7

OURAGAN MARÍA

Quelques semaines avant que l'ouragan María ne frappe Porto Rico, notre communauté du Club Náutico de San Juan s'est réunie et a collecté plus de 250 000 dollars en nourriture, eau, matériaux de construction, produits de première nécessité et plus encore afin de venir en aide à nos frères et sœurs des îles Vierges américaines et des îles Vierges britanniques frappés par l'ouragan Irma. Nous ne savions pas que quelques jours plus tard, la nature allait nous ravager le 20 septembre 2017 avec l’ouragan María de catégorie 5.

Le monde entier connaît les dégâts et le chaos que l'ouragan María a laissés après avoir ravagé notre île ce jour fatal de septembre 2017. Après son départ de la région de San Juan, nous sommes allés à notre club pour voir dans quel état il se trouvait. Le club a heureusement survécu. Malheureusement, ce que nous avons vite appris sur le reste de l'île dépassait l’entendement : pas de communication, pas d'Internet, pas d'électricité, pas de banques, pas de services, pas de transporteurs, pas d'aéroport, pas de vols... Rien. Porto Rico s’était complètement effondré.

Le Club a immédiatement évalué les dégâts et a élaboré un plan pour aider nos membres, employés et la communauté de la marina. Le Club Náutico s'est réinventé en fournissant et en vendant de la nourriture chaude, du diesel, de l'essence, de l'eau, de la glace ainsi que d’autres services. Plus de 125 personnes venaient chaque jour pour décompresser, se retrouver entre amis et se détendre.

De nombreux bateaux de notre marina ont résisté à la tempête. Certains de leurs propriétaires les ont utilisés comme logements temporaires étant donné que leur domicile était dépourvu des services essentiels. Cela a duré plus de cinq mois. Dans ces conditions, aller à la pêche n'était pas une option, et si vous aviez un générateur à la maison, vous aviez besoin de carburant pour l'alimenter.

Tout de suite après la tempête, nous avons uni nos forces pour redresser le Club. Nos fidèles employés sont restés à nos côtés dès le premier jour, travaillant main dans la main. Même s’ils devaient aussi remettre en état leur maison, ils venaient au Club pour nous aider et travailler d’arrache-pied afin que tout revienne à la normale. Cela a demandé un certain temps, mais nous avons fini par revenir à la normale.

Grâce au soutien de Costa et d'autres, nous sommes sortis de cette expérience encore plus forts qu'avant. Merci de nous avoir inclus dans le programme #OneCoast !

- Marely Gutiérrez, coordinatrice de tournoi.
Club Náutico de San Juan - San Juan, Porto Rico


Featured #OneCoast Stories Day 6 Featured #OneCoast Stories Day 6

OURAGAN IRMA

En tant que guide de pêche à la mouche à Key West, j’ai été presque contrainte de fermer mon entreprise à cause de l'ouragan Irma, ce qui m'a nui financièrement. Les dégâts causés par la tempête ont arrêté brutalement les voyages de pêche. Pendant un certain temps, il a été interdit aux touristes d’entrer dans la région, même si l’économie locale repose sur le tourisme.

Le programme #OneCoast de Costa a énormément aidé les guides des Lower Keys à se relever : réserver des bateaux charters, mettre à disposition des bottes sur le terrain pour dégager les débris des maisons délabrées et fournir du matériel. Ce fut une aide incroyable qui est parvenue à rassembler notre communauté dans le but de surmonter cette épreuve.

Pendant les opérations de déblayage, j'ai travaillé avec un groupe d'employés de Costa qui allaient de chantier en chantier, tronçonneuses à la main, dégageant les décombres et aidant les gens à reprendre leur vie en main. Il s'est passé quelque chose d'extraordinaire auquel je ne m'attendais pas. Tandis que nous terminions de déblayer une maison et passions à la suivante, les personnes en voyant le camion Costa, remarquaient ce que nous faisions et venaient immédiatement grossir les rangs. L’équipe s’agrandissait ainsi de maison en maison. Notre groupe de 8 personnes le matin en comptait 25 à la fin de la journée. Les personnes notaient la gentillesse et l’investissement de Costa dans cette opération. Cela les a donc incités à prêter main-forte.

C'était assez étonnant de voir une entreprise disposée à s'impliquer autant pour aider une petite communauté. Je n'ai jamais vu une entreprise prête à donner autant sans que rien ne lui soit demandé. Cela a entièrement changé mon point de vue sur Costa : il ne s’agit pas seulement d’une marque, c'est une famille.

- Brandon Cyr, ambassadeur Costa et guide de pêche à la mouche.
Reel Shallow Charters - Key West, FL


OURAGAN IRMA

« Dès que les non-résidents ont été autorisés à entrer dans les Keys de Floride, Costa était présent. »

- Krissy Wejebe, fille de Jose Wejebe, une légende de la pêche.


Featured #OneCoast Stories Day 4 Featured #OneCoast Stories Day 4

OURAGAN MICHAEL

Nous avons évacué Port St Joe le 9 octobre 2018, en devançant Michael. La tempête s'est vraiment intensifiée en quelques heures le 8 octobre, nous ne disposions que de très peu de temps pour nous préparer. Nous avons rassemblé des vêtements, des papiers importants, des ordinateurs et d’autres choses sans vraiment penser que nous allions être frappés si durement. J'ai laissé tout mon matériel de pêche à la maison, car nous n'avions pas beaucoup de place. En observant la tempête de loin, nous avons commencé à réaliser que nous n'aurions peut-être plus rien à notre retour.

Nous avons finalement pu rentrer chez nous 5 jours après la tempête. Même si notre maison a principalement résisté au vent, nous avons trouvé un énorme pin écroulé sur le toit. Mais c'est l'onde de tempête qui nous a vraiment éprouvés. Nous avons rapidement compris que nous avions tout perdu dans la maison : les meubles, la nourriture, les vêtements, les photos... Tout. Mon entreprise a perdu plus de 30 cannes et moulinets, tant sur les plateformes côtières que sur les plateformes offshore. J'ai également perdu des boîtes de matériel de pêche, du matériel pour bateaux, des éperviers, quatre douzaines d'appâts, etc.

La vie après la tempête a été difficile. Il y a plus de bas que de hauts l'année dernière. Il aura fallu 11 mois pour reconstruire notre maison, ce qui m'a fait rater la majeure partie de notre saison de pêche. D'habitude, j'ai une réserve pour l'hiver. Mais il n'y en a pas cette année en raison de l'absence de travail, de la baisse du tourisme et de la perte des locations de vacances.

Mais nous avons survécu et nous sommes maintenant de retour dans notre maison. Je tiens à remercier le programme #OneCoast de Costa et le Fonds WARF de l'IGFA. L’aide financière que nous avons reçue a été très précieuse en cette période difficile.

- Capitaine Mark Howze (Forgotten Coast Adventures).
Port St Joe, FL


Featured #OneCoast Stories Day 3 Featured #OneCoast Stories Day 3

OURAGAN HARVEY

L'ouragan Harvey a été dévastateur. Pourtant, nous avons eu la chance que notre bureau de Galveston ait survécu à la tempête, ce qui nous a permis de nous atteler à la tâche pour les secours. Nous sommes reconnaissants à l'initiative #OneCoast de Costa de nous avoir fait un don de 10 000 $ qui a été intégré à notre fonds Hurricane Harvey pour la pêche sportive et l’industrie marine. La distribution des fonds a été gérée par un comité composé de membres du conseil d'administration de HBGFC. 100 % des fonds collectés ont été distribués aux personnes directement impliquées dans la pêche côtière et l'industrie marine du Texas.

La contribution de #OneCoast à notre fonds nous a permis de venir en aide à un total de 60 personnes, familles et petites entreprises de Corpus Christi à Beaumont. Ces personnes sont la force vive de la communauté de pêcheurs de HBGFC. Elles font partie de la famille, partagent et soutiennent la passion et le choix d’un style de vie qu'aucune tempête ne saurait éliminer.

L'un des bénéficiaires a déclaré : « la reconstruction est un travail en cours, nous avons beaucoup avancé grâce au soutien de toutes les bonnes volontés du Houston Big Game Fishing Club, de l'IGFA et des volontaires du marché tels que Costa. »

- Laurie Bass, responsable administrative.
Houston Big Game Fishing Club (HBGFC) - Galveston, TX


OURAGAN IRMA

Si l'aide financière aux personnes sinistrées est essentielle, c'est l'aide bénévole des employés et partenaires de Costa sur le terrain qui fait de #OneCoast une mission vraiment spéciale.


OURAGAN DORIAN

« Sortir de la tempête à Abaco n'était pas la décision la plus intelligente que j'ai jamais prise dans la vie... C'était l'enfer sur Terre. »

- Travis Sands, Costa Pro et guide de pêche à la mouche